Visites d'atelier à Parignargues

Artelinea a reçu dans l’atelier de Parignargues, pour le programme 2011, trois artistes connues de l’association, voir à ce propos les divers articles mis en ligne sur le site tout au long de l’année, qui ont en commun, pour ce qui nous concerne ici, d’avoir accepté de tenter la sculpture-céramique, sans expérience préalable réelle. Deux d’entre elles ont bien des liens avec l’école d’art de Tarbes où l’on propose une belle infrastructure vers la porcelaine, mais le matériau est « coulé » dans des moules en plâtre. Ici la vraie nouveauté était le modelage dans la « masse » d’argiles, un choix de faïences ou de grès de diverses textures et couleurs.

 C’est une première session que nous avons souhaité baser sur cette contrainte céramique, pour tester sur des artistes consentants ayant le sens de l’aventure ses possibilités, aussi bien dans le temps, -des temps de résidences entrecoupés sur plusieurs mois, avec entre ces temps la surveillance et l’entretien du travail en cours, -que dans la pratique même, et au niveau des résultats plastiques escomptés. Trouver les bons dosages, entre l’accueil, l’initiation, l’accompagnement, et (ou) l’assistance à la réalisation, trouver le bon échange, entre le conseil concernant le savoir-faire ou l’exigence du matériau, et le point de vue artistique.

Véronique Thuillier, Delphine Gigoux-Martin et Annlor Codina ont donc arpenté le sol de ce nouvel atelier à la campagne. Elles ont toutes les trois goûté aux joies de la fraîche magnanerie en pierre, le lourd portail qui grince, la courette et son mûrier, les odeurs de parc arboré qui vous accueillent dès l’arrivée au matin.

Toutes trois ont testé aussi la parfois cruelle initiation à la technique céramique de La Spesa, une pratique basée sur la découpe des profils de volumes dans leur « masse », trop long à vous expliquer ici ! Toutes trois ont accepté d’adapter leurs intentions en fonction de la matière pas si facile… au final !

Pour cette rentrée, nous proposons dans le même état d’esprit de découverte, cette invitation à une visite d’atelier, aménagé à cet effet, où seront présentés les divers travaux, dans leurs différents stades d’existence, de la terre fraîche pour les plus récents à la terre crue mais sèche, de la terre cuite en biscuit à l’objet « fini » teinté ciré ou autrement peaufiné. Des projections enrichiront les propos des artistes. Cette visite -en leur présence- donnera lieu de plus à des débats du plus grand intérêt, espérons-nous, portant sur le faire ou pas le faire, et pourquoi le fer (questionnement qui eut lieu en son temps dans la tête d’un humoriste français ivrogne prônant l’eau ferrugineuse !), débats durant lesquels on pourra sommer Maurin et La Spesa de s’expliquer sur leur insistance à faire revenir les artistes et leurs corps physiques dans les ateliers !!!

Espérant dès lors que vous serez quelques-uns à faire ce petit voyage en campagne (vraiment moins de 10 minutes montre en main de Nîmes, CV ou sortie d’autoroute A9 Nîmes-Ouest. Voici un plan d’accès à lire itinéraire_atelier, et un à imprimer : itinéraire_atelier

Visites d’atelier en présence des artistes les vendredi 16 et samedi 17 septembre 2011 de 15 à 20 h/Parignargues – Gard – Lieu dit Saint-Pierre de Vacquière.

Related Entries
© Copyright - Artelineha