La cellule (Becquemin&Sagot)

Note d'intention

AUTOPORTRAIT EN NATATION SYNCHRONISEE
Depuis quelques années, nous développons, à travers la sculpture et l'installation, un axe de travail intitulé "Les échappées belles", où des objets cherchent à fuir, par des tentatives buissonnières, leurs destinées.
Certaines de ces pièces interrogent, en filigrane, le genre de l'autoportrait.

Pour la résidence chez Artelinea, nous aimerions développer un travail autour de l'autoportrait, entendu comme une "échappée belle" : à  la figure du duo d'artistes se substituent ici nos jambes qui semblent s'enfuir/s'enfouir dans un monde souterrain - peut être aquatique ?

La résidence

Octobre 2014, premiers essais produits, moulage test pour évaluation de la production, choix des matières et estimation des temps... Restauration du premier tirage en plâtre.

La résidence2

Été 2015 : Après des essais de matières et de couleur grâce à notre premier moulage de pied, les artistes ont choisi des résines composites pour leur rendu velouté. Ce travail a nécessité le conseil d'un spécialiste pour l'achat des produits et pour la réalisation des moulages et tirages.

 

Retracées ci-dessus à peu près toutes les opérations qui mènent du moulage au tirage de 2 paires de jambes avec les matériaux composites les plus fiables aujourd'hui. Merci au sculpteur Victor sans lequel cette réalisation n'aurait pu voir le jour. Les dernières images ci-dessous sont des visions de tirages bruts de décoffrage, s'en est suivi un travail de finition méticuleux. La pièce étant prévu pour une exposition personnelle en mars prochain de La cellule (Becquemin&Sagot), nous ne dévoilerons pas ici l'installation de cette pièce "AUTOPORTRAIT EN NATATION SYNCHRONISEE"

 

Related Entries
© Copyright - Artelineha