Gwendoline Samidoust

Présentation

Actuellement, mon travail développe un axe de recherche pressenti qui s’affirme : travailler à partir de phénomènes environnementaux en les intégrant dans un registre de représentation.

Ainsi, je fais des monochromes photographiques en exposant différentes gélatines de papiers argentiques sous des conditions lumineuses et des charges d’air différentes. Le pH de l’air est un agent développeur qui peut être modifié en pulvérisant différents produits .

Par ailleurs, je photographie des paysages en plan large, pour les donner à voir comme des enchevêtrements de lignes, renvoyant au vocabulaire de la peinture abstraite.

Avril 2017

Gwendoline Samidoust est actuellement en résidence «Création en cours» aux Ateliers Médicis et travaille avec la galerie snap.projects à Lyon.

Le projet

1 Travailler comme un peintre avec des matériaux de sculpteur.

Il s’agit de jouer sur une ambiguïté de statut de l’objet créé, celui-ci reprendra les dimensions et épaisseurs de châssis normés par l’industrie, mais sera exclusivement faite en céramique. Les terres contiennent une palette colorimétrique naturelle qui est propre à chacune d’elle. Par l’emploi de ces teintes, et par mélange de différentes teintes naturelles, nous établirons un nuancier rappelant le nuancier Pantone afin de sculpter des toiles aux textures différentes.

Pour renvoyer à l’image photographique, créant encore du doute, un tour blanc sera volontairement créé autour des aplats et compositions de couleurs. Allant de monochromes à des compositions plus complexes, nous jouerons sur des épaisseurs volumétriques d’aplats, permettant un trouble visuel.

2 Mouler des objets aux formes géométriques simples, les laissant voir tel des éléments géométriques de loin, et comme des objets usuels identifiables en se rapprochant.

Pour ses moulages nous travaillerons autour du plan de joint, éléments spécifique à cette technique, en le détournant de manière à ce qu’il fasse écho à un détourage Photoshop.

La résidence

  Travail d'une plaque de grès à la croûteuse ; écrasement d'un bloc de terre plastique dans cette machine à faire des plaques, entre deux pièces textiles protégeant les rouleaux de la croûteuse. Intérêt porté sur les empreintes des différentes strates d'écrasement de la terre sur ces textures qui permettent par l'image les propriétés - la malléabilité- du matériau, et d'intégrer l'idée de la sculpture dans l'image. Procédé mécanique d'impression. Poursuite des recherches avec différentes trames textiles et différentes variétés de terre, couleur, texture, taux d'humidité, etc. Développement autour du geste. Production d'images en série // production sérigraphique. Recherche formelle de présentation possible qui conserverait le mouvement de la terre se détachant du tissu.

  Choix préalable d'un nuancier à l'aveugle chez le fournisseur Solargil, Vendargues : les terres changent de couleur à la cuisson. Prélèvement dans les blocs format A4 disposés sur un plateau- de plaques au fil à couper ; construction du fil de 1.80m de long et acte perfomatif de couper toutes les plaques au même moment. Perception de la plasticité relative des différentes terres et de la difficulté de contrôler son jeu pendant le temps du séchage.

  Four, étape du feu : montage du four ; intégration mentale de trois états de la céramique : crue, biscuit (1000°) et haute température (1240°) - et des implications colorimétriques qu'ils engendrent.

  Le bloc : Intérêt en tant qu'objet sculptural ; un bloc de terre du format commercial standard des terres en pâte emballées chez le fournisseur, avec étiquettes et plastique avec ses plis, etc. Désir de faire passer le bloc au feu pour lui retirer sa fonction... mais prise en compte des contraintes techniques liées à la cuisson : évidage du bloc, utilisation d'un geste fonctionnel comme geste sculptural. Choix de conserver les empreintes dus aux plis de l'emballage et les traces de manipulation du paquet. Nota : Nuancier sur la base des 3 états déjà expérimentés, liés aux températures de cuisson et à la terre crue.

Utilisation d'un bloc cru comme un rouleau de peintre en bâtiment, sur l'espace d'un mur en placo-plâtre  peint en blanc. [Fabrication en amont de ce panneau de 4x3 m]  Directement issue des premières expériences d'empreintes de terre sur textiles, application directe par frottage ; peindre avec le bloc sculpte le bloc.

Related Entries
© Copyright - Artelineha