Guillaume Poulain

Note d'intention

On ne peut pas mettre une arme à la poubelle. Le "Gun Buyback" est un programme Californien de récupération d'armes qui consiste à offrir 75 euros de bons d'achat en échange d'une arme déposée par un particulier, anonymement. Des milliers d'armes sont ainsi récupérées et détruites.

"Comme un garçon" est une proposition plastique issue de ces images de tas d'armes de toutes provenances. La mise en œuvre de la production singera l'économie de guerre, dans son productivisme et son efficacité absolue. Au détriment ici de l'utilité ou de la finition. Les armes seront maltraitées dans leur fabrication même, et porteront les traces humaines de leur manipulation énergique et rapide. Ces marques, comme l'émaillage approximatif rapprocheront ces armes du champs de bataille et de son humanité en morceau.
Il s'agit d'établir des rencontres entre le mou de la terre et la virilité des armes, le moment de la  production et celui de l'utilisation, ou encore celui du résultat.
Dans la bonne humeur.

Guillaume Poulain

La résidence

Comme un garçonComme un garçonComme un garçonComme un garçonComme un garçon Comme un garçonComme un garçon Comme un garçon
Commentaire à propos de cette première session :
(...) Donc, l'idée d'une production efficace, avec un minimum d'intervention "singulière" me semble au point. La présence du matériau avec la courbe obtenue qui vient de l'épaisseur de la terre correspond à ce que je souhaitais -à l'opposé d'un estampage dans le moulage précis d'un modèle-.
J'ai encore pas mal de doutes sur la quantité d'armes et la "mollesse" à donner à l'ensemble.
L'impression générale doit emprunter à la violence et la force virile d'un arsenal mais très vite basculer dans le mou et la débandade. L'univers du gâteau et de la pâtisserie n'est pas loin.
J'ai également en tête de "refermer" un fusil avec deux moitiés ou déformer franchement les armes à la sortie du cadre en polystyrène.
Ou encore en entassant les armes encore molles pour arriver à quelque chose comme cela. Comme une image "gonflée".
J'attends l'essai de cuisson du P38 avec de l'engobe pour voir si c'est une piste pour la couleur.
Peut-être sera-t-il possible aussi de faire les canons des fusils et des pistolets à la filière.
A suivre.

G.P. le 25 mars 2014
La résidence (suite)

Le 25 avril, Guillaume Poulain est revenu à l'atelier continuer sa mise en place d'une production d'armes en grès noir (SuperManga-Solargil). A précisé la manière d'estampage de la plaque de terre dans les moules légers en polystyrène, afin que les sculptures ne se ressentent pas comme moitié seulement. Placé pour séchage les tirages frais et crus sur des cales pour obtenir les déformations désirées. Nous avons pu déterminer plus précisément les besoins en terre, la non-spécialisation du moulage (une adresse pour la manipulation s'acquiert assez rapidement) et les temps de production. Il a été convenu au vu de ces nouveaux éléments que la production pouvait être numériquement importante, ce qui rend incommode les transports des sculptures sèches et crues en voiture : il parait évident que la production doit se faire sur le lieu de la cuisson, dans un four au volume important, et qui puisse monter en température à 1240°.

Nous avons trouvé une solution répondant à ces nouvelles exigences dans le réseau même de l'artiste : l'ESA des Pyrénées/Pau - Tarbes, son superbe atelier et sa magnifique technicienne - consultée au préalable -, imaginant un partenariat inter-régional de notre association avec l'école sur le site de Tarbes.

Notre projet a été validé par la directrice générale, Mme Martine Moureu, et durant la deuxième semaine de mai, sur place, nous avons pu faire les premiers essais de cuisson des sculptures, et s' inscrire dans un calendrier de production fin septembre (dates à confirmer). Cela laisse encore un peu de temps à Guillaume pour la fabrication de nouveaux moules (de nouveaux modèles d'armes) et autres essais couleur par ex.

p/o artelinea

[Cliquer sur la première image pour afficher en taille correcte les images ci-dessous]

La production

A l'ESA des Pyrénées Pau-Tarbes, courant octobre 2014, chaleureux remerciements aux volontaires... Alain Poulain, Jacques Lair, (de dos) Marion Chambinaud, (de face) Delphine Laurent, Marion Mounic, (1er plan) Mathieu Priou, Cyril Boixel, et, of course, Marjorie Thébault.

[Cliquer sur la première image pour afficher en taille correcte les images ci-dessus]

Related Entries
© Copyright - Artelineha