Delphine Gigoux-Martin

INTENTIONS

Que ce soit à l’occasion du vernissage de mon exposition 2006 au Château de Taurines, pour laquelle j’avais choisi pour titre une citation du Thésée d’André Gide : « J’avais accoutumé de mordre à même les victuailles, les portant à ma bouche avec mes doigts… », faisant référence à la cérémonie du banquet, ou pour la « Rôtisserie de la reine Pédauque » en 2007, pour laquelle une recette de rillettes d’oies était en bonne place parmi les pages dessinées de mon projet pour le Creux de l’enfer à Thiers, il y a presque toujours (en fait, dès que c’est possible) dans mon travail un cérémonial de la réception qui est partie prenante de l’exposition donnée à visiter. Et justement ces visiteurs sont inclus dans la chaîne alimentaire, tout au bout, en tant que prédateurs humains.
(…)

Lire la suite

Au château de Taurines, exposé à la suite d’une sarabande de sangliers naturalisés, un sanglier cuit à la broche dans l’une des grandes cheminées régalait plus tard les convives du dîner inaugural. A Thiers, « le temps du vernissage », après le temps de l’installation, avec son côté silencieux et solitaire, fut le temps de la communion : une communauté vient et j’ai envie de l’accueillir avec chaleur, je suis là et toute ouïe, on partage le temps autour d’un verre et avec de la nourriture : les oies exposées appellent le souvenir de ce qu’elles étaient aussi, de la chair appréciée par les humains…, j’ai en conséquence préparé moi-même les rillettes d’oies !
(…)

C’est donc tout naturellement que je développerais volontiers cet aspect de mon travail en produisant en résidence et avec l’aide de Maurin et La Spesa, fins connaisseurs en matière de sculpture et de modelage, [avec ce que cela comporte d'aide au choix de la terre et à sa pratique, à la technique de l’évidage, du séchage et des cuissons, entre autres], une demi-douzaine de « terrines » aux motifs animaliers, pouvant contenir de fameux pâtés que j’aurais le plaisir de confectionner par la suite.
Je joins à cette intention quelques images trouvées pour donner une idée du genre de sculpture envisagée. Ayant moi-même un bon coup de crayon, je m’occuperai des finitions dessinées et de la mise en couleur.

Delphine Gigoux-Martin, Clermont-Ferrand, novembre 2010

Dans le cadre de son programme de résidences 2011, Artelinea a donc reçu Delphine Gigoux-Martin (représentée par la galerie metropolis) pour des projets de sculpture de terrines inspirées des faïences de table du XVIIIème siècle.
En savoir plus, Delphine Gigoux-Martin et le PPCM en 2009 pour «Féroces infirmes retour des pays chauds» (archives) et la documentation mise en ligne à cette occasion, ici et .

RESIDENCE A L'ATELIER DE PARIGNARGUES

Le choix de la terre s’est porté sur un grès porcelainique très fin qui présente l’avantage d’un lissé possible comme surface à dessiner ou à peindre et d’une blancheur optimale… «Un magnifique mélange de grès blanc et de porcelaine fine : deux argiles anglaises, une argile du Westerwald et une porcelaine de Saxe» (solargil.com)

Une tête de taureau modelée dans la masse est évidée et sera utilisée en soupière, …

Des oiseaux et volailles sont modelées et après un lancé ou un tombé ou un jeté (ou même plusieurs), l’animal s’affaisse d’une manière plus ou moins gracieuse… On privilégie les déformations traces visibles de la chute, à la manière des “splatches” de comics, une recherche dans les surfaces, de matière plissée, striée ou déchirée… détermine les choix de finitions et de non-finitions.

L’évidage se fait ensuite en tenant compte du nécessaire “couvercle” de l’utilitaire… et d’un rapprochement certain avec la boucherie (les écrasements des chairs, les coupes au couteau, etc), et la fabrication en projet du plat cuisiné, composé entre autres ingrédients de l’animal représenté. On retrouve la vision placide de Delphine Gigoux-Martin sur les rapports de l’homme à l’animal chaque fois qu’«il est loisible de manger chair»…

Delphine Gigoux-Martin a exposé ses "terrines" au Musée archéologique de Lattara, en juin 2012, dans le cadre des 30 ans du Frac LR : "Les invités"

Related Entries
© Copyright - Artelineha