Agnès Rosse

Note d'intention

Mon projet de résidence avec Artelinea est la suite du travail initié en 2011 au Muséum d'histoire naturelle de Paris et plus précisément au Hangar de Taxidermie rue Buffon.

Dans le cadre de mon projet d'artiste "Le zoo vidé" sur les grands mammifères terrestres dans les zoos, dans leur milieu naturel et au Muséum, j'ai moulé le crâne et les sept cervicales d'un grand mâle girafe de 5,6 m, Valère, principal géniteur du troupeau du zoo de Vincennes mort en 2009. Son squelette appartient maintenant aux collections "non montées" du Muséum, ce qui m'a permis d'avoir accès à tous ces os.

Je souhaite avec Artelinea finaliser la pièce intitulée " Le train des vertèbres ".

Cela consiste à réaliser plusieurs tirages en plâtre de moulage, en terre cellulosique et en grès chamotté à partir des moules déjà faits. De cette expérimentation découlera un objet final avec roulettes intégrées. Une corde s'enfilera là où était la moelle pour que tous les wagons-vertèbres puissent être reliés entre eux ainsi qu'au crâne-locomotive et que l'ensemble puisse se mouvoir…

La résidence

Agnès Rosse a déposé ses moules à l'atelier lors d'une première entrevue, et posé ses dates pour une première session du 5 au 12 juin. La matière de tirage envisagée dans un premier temps est à inventer.
(A suivre).


La résidence (suite)

Agnès Rosse est revenue pour une première session de recherche de matières et d'assemblage d'un nouveau collier de vertèbres... Comme annoncé, il a été utilisé de la paille, du crottin de cheval, des cailloux, du plâtre de moulage et de la résine acrylique, en estampage et en coulage, moules fermés et demi-moules. Certaines visions de l'intérieur des demi-moules ont été décisives.

Les choix de l'artiste se portent apparemment vers l'élaboration d'une sorte de conglomérat composé de matières organiques (pailles, crottins, bois) et d'objets trouvés (bouts de ficelles, cordes d'alpiniste, tuyaux d'arrosage),- liées entre eux par un ciment de résine acrylique, et ce pour chacun des éléments de ce "collier"... puissamment habité de feu Valère dans sa présence sauvage et son statut de plus grand herbivore sur terre.

Pour finir, une expérience en estampage avec une matière nouvelle pour notre atelier : la porcelaine papier, dont une intervenante céramiste est venue nous montrer les différents usages et possibilités.

A suivre.

Quelques-unes des expériences réalisées à Parignargues. (Cliquer sur la première image pour un diaporama en résolution optimale.)

 

Related Entries
© Copyright - Artelineha