Agathe David

Présentation

(...) Cette résidence avec Artelineha est l’occasion de travailler le dessin et la couleur sur un répertoire de formes simples (provenant de fragments orthopédiques), des éléments mystérieux évoquant l’empreinte d’un corps sans le montrer.
Ces formes qui tendent vers une certaine abstraction sont un  prétexte à créer des mondes de couleurs par l’expérimentation de terres mêlées, d’engobes, et du dessin venant rehausser le travail du hasard. Des mondes un peu quantiques où les lignes et les masses de couleurs seraient une invitation à se perdre et créer des méditations.
Agathe David

La résidence

Un travail patient de recherche  sur la couleur des terres, leur association, leur mélange ainsi que l'utilisation d'oxydes et de carbonate de cuivre dans la composition de ces terres mêlées- a été effectué durant ces jours de résidence. Les formes étaient recouvertes de ces plaques de faïences assemblées encore souples et les défis se succédaient ensuite pour arriver à amener jusqu'au four entiers et secs ces reliefs fragiles, puis repris et enrichis au dessin, les y ramener avant l'émaillage final.

(...) Ce qui a été très enrichissant pour moi dans tout ce travail de découverte, a été de rencontrer à travers ces matériaux et gammes de couleurs complètement étrangers,
un univers graphique qui est  le mien tout en étant totalement nouveau. Ces trames qui sont apparues sont familières à mon écriture, mon univers iconographique et
s’intègre avec cohérence dans mon travail. J’y retrouve des formes similaires de compositions de densité et de traitement de la matière par la couleur.  Ces écailles de
faïences sont très proches des dernières compositions numériques de la série de La Disparition des Cirrus, tout en étant aussi inattendues.

Agathe David, août 2017

Related Entries
© Copyright - Artelineha